Aïkido

L’aïkido est une discipline martiale d’origine japonaise fondée par Morihei Ueshiba (14 décembre 1883 – 26 avril 1969).

Dans la galaxie des arts martiaux, l’aïkido occupe une place originale, basée sur un certain nombre d’éléments distinctifs propres au système aïki, ses valeurs, les principes développés et sa pratique. Ces éléments peuvent se résumer et s’appréhender selon trois grands niveaux d’analyse :

  • l’aïkido est un « budo » : le chemin importe plus que la destination finale et la pratique vise à apporter un plaisir immédiat ici et maintenant (bien‐être). A l’opposé des disciplines « jutsu » où la recherche et les moyens de la recherche sont orientés quasi‐exclusivement vers l’utilité des techniques apprises, leur finalité.
  • La réalité de la représentation du conflit importe plus que la représentation de sa réalité : ce qui donne vie à la pratique, c’est la pratique elle‐même dans le cadre du dojo.
  • Le traitement du conflit ou de la violence se fait dans une logique gagnant/gagnant où la notion de défaite n’a pas de sens.

De ce cadre de référence découle un certain nombre de conséquences qui font l’intérêt et l’originalité de la discipline :

  • l’aïkido se pratique sans compétition
  • le but de la pratique, c’est… la pratique !!
  • le propos de l’aïkido est l’éducation et non la guerre (cf. budo)
  • l’aïkido ne fait pas de distinction de poids, de sexe, de gabarit ou d’âge
  • l’aïkido se pratique dans un dojo, à mains nues, avec des armes, à deux comme à plusieurs
  • l’aïkido est à la fois « interne » et « externe », selon la typologie parfois usitée dans les arts martiaux
  • l’aïkido porte des valeurs qui intéressent à la fois l’individu (développement de qualités physiques et mentales) et la société (au travers du développement de qualités relationnelles, de tolérance et d’ouverture de ses membres)
  • l’aïkido peut être multiple dans ses expressions et ses styles, tout en étant unique dans son propos et ses objectifs.

Le mot « Aïkido » est composé des 3 idéogrammes suivants :

  • « Aï » qui signifie harmonie, rencontre ;
  • « Ki » peut se traduire par énergie vitale, souffle de vie, puissance ;
  • « Do », la voie, le chemin.

Traduction possible : la voie de l’harmonie des énergies vitales.

Ainsi, l’objectif de l’Aïkido est extrêmement vaste et ambitieux. Il ne s’agit donc pas de le réduire à un ensemble de techniques de self‐défense (même si cet aspect est également pris en compte). Il suppose une recherche permanente et un souci constant de perfectionnement tant sur le plan technique, physique que mental ou relationnel.